L'Alsace, terre de villages pittoresques

Par Céline B. pour BU


Face à l'attraction d'une ville telle que Strasbourg, siège du Parlement européen et capitale de la récente région Grand Est, ou encore Colmar, étape incontournable de la Route des Vins, la tentation est parfois forte, pour les touristes, de ne pas se risquer hors de ces sentiers battus. Le temps d'un week-end et loin de l'agitation des métropoles, l'Alsace regorge pourtant de perles cachées, de petits villages de charme aptes à dépayser en plein cœur du Haut-Rhin. À 2h30 de Paris en TGV, voici cinq communes à visiter sans tarder lors de votre prochain détour en terre alsacienne.


•••


Eguisheim


Situé à douze kilomètres de Colmar, Eguisheim fait partie des passages obligés, des pépites à ne pas négliger lorsque l'on s'aventure en région haut-rhinoise. Élu « village préféré des Français » en 2013, il met régulièrement à l'honneur ses vignerons dans un cadre aux allures de maisons de poupées bordées de colombages. Dans ce lieu qui a vu naître le Pape Léon IX en 1002, les fleurs colorent d'étroites ruelles jusqu'à la Place Saint-Léon où trône une statue à son effigie au centre d'une fontaine qui porte son nom. À ses côtés s'élèvent le Château des Comtes et la Chapelle Saint-Léon, construite sur les bases de son donjon dans un style néo-roman. Surplombé par les Trois Châteaux et érigé dans un cercle de remparts, Eguisheim ne manque ni d'authenticité, ni de finesse pour mettre en valeur la chaleur humaine qui se dégage de cet espace atypique.


Site officiel de la ville d'Eguisheim : https://www.ville-eguisheim.fr/


Riquewihr


Parmi tous les villages haut-rhinois, Riquewihr se distingue comme le plus visité de la Route des Vins. Il faut dire que sa localisation au cœur des vignes lui offre un panorama riche et l'attachement des touristes œnophiles. Au Moyen Âge, le village s'est ainsi largement déployé autour de la viticulture mais il ne deviendra une ville à part entière qu'après la création de ses mythiques remparts en 1291. Aujourd'hui, le lieu fourmille d'endroits à découvrir : en son cœur, le Dolder (« le point le plus haut », en alsacien), ancien beffroi bâti la même année, veille solidement sur les habitants du haut de ses vingt-cinq mètres. Autrefois porte d'entrée de la ville, il abrite désormais un musée exposant des objets quotidiens d'époque. Un peu plus loin, dans les vieux cachots, siègent la « Tour des Voleurs » ainsi que le Château des Wurtemberg, respectivement construits aux XIVème et XVIème siècles, puis rénovés en musées. À la fin du périple, vous pourrez admirer, au numéro 14 de la rue du Général de Gaulle, la plus haute maison à colombages d'Alsace.


Site officiel de la ville de Riquewihr : http://www.riquewihr.fr/


Kaysersberg


Signifiant littéralement la « montagne de l'Empereur », Kaysersberg se trouve à un point culminant sur la route de Saint-Jacques de Compostelle. De son château impérial réalisé durant la première moitié du XIIIème siècle ne subsiste plus que des ruines ainsi qu'un escalier praticable de cent marches rendant possible l'accès au sommet de son donjon. Bénéficiant d'une vue imprenable sur la vallée, il est un site particulièrement prisé des touristes et des promeneurs. Édifié en 1200 lors de la guerre opposant l'Empire aux ducs de Lorraine, le village de Kaysersberg brille par ses habitations de style rhénan et ses églises romanes. Il est également le berceau du Docteur Albert Schweitzer, Prix Nobel de la Paix en 1952, qui y voit le jour en 1875. Sa maison d'enfance, transformée en musée, est, aujourd'hui, consacrée à une rétrospective de ses recherches médicales l'ayant amené à fonder un hôpital au Gabon dès 1913.


Site officiel de la ville de Kaysersberg : https://www.kaysersberg.com/


Ribeauvillé


Véritable pôle touristique du Haut-Rhin, Ribeauvillé a transcendé ses spécificités en patrimoine pour devenir l'un des villages favoris des visiteurs. Typique, chaleureux et original, il propose un marché de Noël hors normes, rendant hommage à ses origines médiévales. Ses trois châteaux, le Château du Girsberg, de Saint-Ulrich et de Haut-Ribeaupierre, sont, d'ailleurs, classés monuments historiques depuis 1841 et 1930. Célèbre pour ses vins et son eau Carola, le village baigne dans des coutumes que ses habitants défendent d'année en année. Chaque mois de septembre se tient la fête des Ménétriers, le Pfifferdaj, aussi reconnue comme la plus ancienne célébration d'Alsace. Au XIVème siècle, des dizaines de troubadours et de musiciens venaient ainsi honorer la famille de Ribeaupierre et les remercier pour leur protection. Dans une parade de chars et de danses, les villageois perpétuent cette tradition, tous les ans, en créant une déambulation thématique au cœur d'une ambiance conviviale saluée par 20 000 spectateurs.


Site officiel de la ville de Ribeauvillé : https://www.ribeauville.fr/


Hunawihr


Entre Riquewihr et Ribeauvillé se cache ce tout petit village de 500 âmes, souvent oublié au profit de ses voisins. À leur différence, celui-ci n'a jamais été entouré de remparts, si bien que ses habitants devaient, à l'époque, se réfugier dans l'église Saint-Jacques-le-Majeur en cas de danger. L'histoire raconte que le village d'Hunawihr doit son nom à la lavandière Huna, femme du seigneur Hunon, ayant réussi à faire jaillir du vin de la fontaine à la suite d'une mauvaise récolte lors des vendanges. 500 ans après sa canonisation, ce lieu renommé à sa gloire, ainsi que son lavoir, ont pu être restaurés en 2020 pour célébrer cet anniversaire. Hunawihr possède également un Naturoparc : initialement destiné à la sauvegarde des cigognes, le parc est devenu un centre de réintroduction attirant chaque année près de 130 000 visiteurs. Désormais engagé dans la préservation d'espèces telles que les loutres ou le Grand Hamster, il s'impose comme un endroit idéal pour les amoureux de la nature.


Site officiel de la ville d'Hunawihr : http://www.hunawihr.fr/


Informations complémentaires : https://www.visit.alsace/

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout