Le Silence du Lion d'Atlan

Mis à jour : févr. 6

Par Jean-Christophe PINA pour BU


C’est l'histoire d’un père fou de ses cinq enfants. Un père qui ne voit que par eux parce que ses enfants sont ses yeux. Ceux de son passé et de son futur. Les yeux d’un père qui ne savent pas pleurer sans voir quatre d’entre eux depuis dix ans. Trois filles et un garçon. Mais ne dit-on pas que l’absence de lumière peut rendre aveugle. Pourtant ses enfants continuent d’être sa lumière alors ce père continue de voir la vérité en face et de se battre comme un lion pour ses enfants. Ce père musicien, chanteur, écrivain et réalisateur sort en 2017 un deuxième album de 11 chansons pour leur adresser son message d’amour: Le Silence du Lion. 


Ses souvenirs avec eux sont ses rêves. Ce père se réveille chaque nuit de 3 à 7h du matin pour bosser sur ses projets et appeler sa mère noctambule ancienne journaliste grand reporter à la retraite avant de reprendre son travail dès 8h pour être un père modèle. Ce père mène depuis dix ans le combat de sa vie tel un gladiateur blessé mais toujours debout dans une arène de conspirateurs face auxquels il refuse depuis 2010 de baisser son glaive parce que chaque homme qui se respecte doit être prêt à mourir pour sa liberté et refuser l’injustice. Marié une première fois le 29 juin 1991 à une strasbourgeoise, Mme Nathalie MAXANT, ce père quitte la Corse et sa jolie maison située à 10 minutes des plus belles plages en décembre 2009 pour travailler à Londres où il vivra deux ans. Arrivé en plein hiver glacial, ce père loue une chambre de 10 m² sans chauffage dans le quartier de Kensington. Quatre mois plus tard ce père créera son entreprise à Londres où sa famille ne le rejoindra jamais pour vivre avec lui.


Après un an d’allers retours entre les deux îles, ce père divorce suite à la rencontre amoureuse de son épouse avec Mr Jérôme GAMBIER, un toulonnais au lourd passé judiciaire dont deux ans de prison aux Baumettes à Marseille pour coups et blessures volontaires sur un policier victime de multiples fractures. Ce père ne le découvrira qu’au prix d’engager un détective privé corse confirmant que l’amant de son épouse est connu des forces de police pour de nombreux cambriolages, association de malfaiteurs, violence, port d’arme et conduite sans permis en état d’ivresse en 2011. Ignorant si ses enfants étaient à bord ce jour-là, ce père s’inquiète pour leur sécurité mais aussi celle de son épouse qui ne le voit pas ainsi. Furieuse d’être prise la main dans le sac pour son adultère, Mme Nathalie MAXANT décide de se venger du rapport fort gênant du détective: Elle profite de l'absence de ce père parti six mois aux Etats-Unis et au Vénézuéla pour le couper de tout contact avec ses quatre enfants usant de stratagèmes et de manipulations pour ternir auprès d'eux l’image d'un père dingue de ses gosses. Un classique dans les procédures de divorce relevant d’un égo démesuré de la maman qui ne reconnaît toujours pas aujourd’hui son adultère et sa reconnaissance envers ce père qui avait accepté un divorce pour consentement mutuel et non pour faute. 


L'acharnement de son ex femme va jusqu’à parvenir à lui retirer son autorité parentale le 24 mars 2016 pour ses deux enfants de 16 et de 10 ans auprès du TGI d’Ajaccio suite à la signification d’une interdiction de sortie de territoire de la Corse des deux mineurs durant les attentats terroristes islamistes à Paris du 13 novembre 2015 après ceux de Charlie Hebdo perpétrés dix mois plus tôt. Le juge avait estimé que cette interdiction décidée par ce père pour protéger ses enfants habitués chaque année à venir passer les fêtes de fin d'année au domicile de leurs grands parents maternels en banlieue parisienne et dont il était déjà coupé de tout contact depuis cinq ans, perturbait les vacances des deux mineurs et l’organisation de la vie de Mme Nathalie MAXANT. C’est pourtant ce père qui a réconcilié ses deux filles aînées remontées contre leur mère durant plus de six mois après avoir appris sa relation amoureuse avec un bandit installant le siège social de sa société au domicile de Mme Nathalie MAXANT qui déclara au juge qu’elle vivait seule et ne voulait plus d’homme dans sa vie pour se dédier uniquement à l’éducation de ses enfants.

Mais la justice n’est pas toujours juste car il faudra pour ce père attendre le 20 décembre 2017 pour retrouver son autorité parentale auprès de la cour d’Appel de Bastia. Une victoire amère qui n’a pas de sens car sa fille mineure est depuis devenue majeure et ce père ne voit toujours pas son garçon depuis ses quatre ans. Aujourd'hui âgé de 14 ans, son père bénéficie d'un droit de visite médiatisé pour son fils que Mme Nathalie MAXANT a refusé le 08 octobre dernier au Point Rencontre de Bordeaux. Un père peu surpris de cette triste nouvelle. Le jugement de divorce du 24 mars 2016 lui accordait un exercice de droit de visite avec son garçon à l’appartement de vacances des grands-parents maternels à Arcachon mais son ex femme ne lui a jamais permis de l’exercer devant une justice impuissante. La souffrance sous-jacente d’une femme plus que de la méchanceté selon ce père car il n’y a pas de personnes méchantes selon lui: "il y a seulement des personnes souffrantes qui n’ont pas trouvé d’autres moyens que de blesser les autres pour gérer leur propre souffrance".


"C’est un père que l’on retire aux enfants lorsqu’une mère les retire à leur père" mais Mme Nathalie MAXANT les retire également depuis six ans à leur grand-mère paternelle coupable d'être la mère de son ex mari. Un acte paradoxal et sournois de la part de la fille d’un administrateur de l’association Enfance et Partage conspirant derrière des apparences de bons citoyens: Mr Michel MAXANT, ingénieur polytechnicien et ancien directeur de l’EDF. Rien de plus trompeur sur un CV mais pas surprenant car l’électricité n'a jamais manqué entre ce père et ses beaux-parents venus dire à son mariage leur désaccord durant le repas de noces. La douche froide au moment du dessert mais insignifiante dans la liste des médiocrités: 3000 albums Au Bout de la Route, son premier album, stockés dans la cave de Mr Michel MAXANT sont portés par ce dernier à la décharge publique durant la procédure de divorce mais le lion n'abandonne jamais ses lionceaux et contacte chaque année les radios de l'île de Beauté pour diffuser ses messages d'anniversaire. 

Ce père remarié en 2015 est devenu papa pour la cinquième fois deux ans plus tard d'une quatrième fille. Ce père a vendu lui-même 5000 CD 2 titres Incorrigible avec le soutien de la Fnac et le pseudo de Christophe del Rio en 2001. En 2005, ce père fait le plein de la salle Poirel à Nancy devant 1000 personnes pour un concert caritatif en hommage aux victimes du tsunami du 26 décembre 2004. Repéré par une agence de pub pour une marque de jeans et un clip de Marc Lavoine, ce père fait ses premières télés en 2006 aux côtés de Didier Ohmer et de Lara Julien sur France 3 LCA.  Mon Meilleur Souvenir est son premier titre à passer en radio. En 2007, la société américaine d’éditions de Boston Vista Higher Learning publie sa chanson Paparazzi dans son manuel d'enseignement du français Imaginez distribué auprès des collèges, lycées et universités des États-Unis et du Canada. Le titre est remixé en 2013 par le DJ Maxime Desprez (ref David Guetta, Pascal Obispo). Malgré toutes les propositions de son agent artistique, ce père a tourné le dos aux maisons de disques pour rester indépendant et proche de sa famille. Ce papa poule au coeur de rocker c'est ATLAN: "Mon agent m'a appelé un soir à 23h d'un bar parisien pour le rejoindre et me présenter Pascal Nègre. Je lui ai répondu que j'étais heureux pour lui mais davantage avec ma femme et mes mômes qui dormaient et j'ai raccroché. Pour reprendre les propos enregistrés dans mon portable d'un con notoire de Bordeaux, Mr Thierry VILLIER, je préfère être un artiste de pacotille et prépare un nouvel album pour l'automne prochain. Mon père fête ses 75 ans aujourd'hui en étant confiné et vulnérable au COVID-19. Malgré nos divergences, je veux le saluer après dix années de silence entre nous alors joyeux anniversaire papa."


1,3 million de pères sont privés de leur enfant et un enfant sur trois ne voit pas son père en France (INSEE).


120 vues0 commentaire